Vin d’honneur et repas.

Une fois votre salle de réception trouvée, vous allez devoir décider de ce que vous voulez offrir à vos convives dans le cadre de votre vin d’honneur dans un premier temps, puis du repas qui suivra.

En ce qui concerne plus particulièrement l’alcool, si vous envisagez de proposer du vin pendant le repas, évitez les alcools forts dans le cadre de votre vin d’honneur pour éviter les alcoolisations excessives ! Préférez plutôt des cocktails plus softs et évitez de laisser vos invités se servir seuls ! Désignez par exemple un « responsable » du bar qui réapprovisionnera celui-ci et « contrôlera » les consommations de vos convives tout au long du vin d’honneur.

Concernant votre menu, deux choix s’offrent à vous :

– Soit vous optez pour un buffet.
– Soit vous optez pour un menu servi à table.

Un menu servi à table est nécessairement plus coûteux qu’un buffet dans le sens où vous devrez nécessairement faire appel à des serveurs d’autant plus que généralement les traiteurs tiennent à travailler avec leurs propres serveurs.

Si vous avez un petit budget, vous pouvez tout à fait envisager de vous charger vous-même de la conception de votre buffet à condition de vous faire aider : vous aurez certainement autre chose à penser et à faire la veille du jour J.

Si vous décidez de faire appel à un traiteur, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour négocier le prix du menu que vous souhaitez proposer à vos convives. C’est une pratique courante à laquelle les traiteurs sont habitués !

Quoi que vous décidiez, n’oubliez pas les à-cotés : vin, pain, eau plate et gazeuse, café, thé, champagne, repas de enfants, etc.

En ce qui concerne la pièce montée et plus généralement les desserts, pensez à proposer au moins deux choix à vos convives : un dessert riche (au chocolat par exemple) et un plus léger (fruits, glaces, etc.) pour les plus petits appétits.


Laisser un avis ?